Are you the publisher? Claim or contact us about this channel


Embed this content in your HTML

Search

Report adult content:

click to rate:

Account: (login)

More Channels


Showcase


Channel Catalog


Channel Description:

Le média des décideurs de l'économie du sport

older | 1 | .... | 79 | 80 | (Page 81) | 82 | 83 | .... | 85 | newer

    0 0

    INFOGRAPHIES - La fréquentation des domaines skiables français s’est établie à 1 % au dessus de la moyenne des quatre précédents hivers, en hausse de 5,3 % par rapport à l’hiver précédent (année de référence basse). 

    0 0

    Marché porteur, le marketing sportif devient une activité complexe qui se professionnalise. Sporsora, l’association des professionnels du sponsoring, vient de publier un guide, qui non seulement recense et classifie les 150 agences conseils du secteur mais fait le point ses grandes tendances.

    0 0

    En conclusion de la rencontre “Emocs” du sport en entreprise, qui s’est tenue à La Défense le 27 septembre 2018, huit organisations européennes du sport se sont engagées à créer un label européen “Active Workplace” (“entreprise active”). Les cosignataires, parmi lesquelles les Fédérations du sport en entreprise européenne et française, la Fédération européen des industries du sport (Fesi) et l’association Sport & Citoyenneté et la Fédération, constatent que la mulplication des labels locaux, nationaux ou régionaux, non réglementés, en matière de sport en entreprise, nuit à la visibilité et à la crédibilité des politiques engagées par les entreprises et pouvoir publics. “Les entreprises actives ont besoin d’un moyen fiable pour montrer à leurs actionnaires, investisseurs, employés potentiels et autorités publiques qu’elles prennent ce problème au sérieux“, énonce l’appel. Ses initiateurs s’engagent en conséquence à mettre en place un groupe de travail avec tous les acteurs concernés pour commencer à travailler à la création d’un label européen unique pour les lieux de travail “actifs”. Celui-ci doit présenter une proposition de labellisation, des critères et des spécifications finaux avant le 31 décembre 2019. Le label sera construit autour de cinq principes : La crédibilité, assurée par un ensemble d’exigences minimales obligatoires et d’outils d’évaluation de reporting. La proportionnalité, obtenue grâce à des exigences adaptées à la taille, à la localisation et au secteur d’activité des entreprises. La transparence des critères, qui seront établi en concertation avec les différentes parties prenante concernées. L’évolutivité, permettant d’adapter le label à toutes les entreprises sans discrimination. La durabilité des actions mises en oeuvre.    

    0 0

    Le Salon du Sport Santé Bien-être se tiendra ces vendredi 5 et samedi 6 octobre 2018 à l’Espace Champerret de Paris. Il réunira une cinquantaine d’exposants et proposera de nombreuses séances d’entraînement, animations et conférences. Fabricants d’équipements et prestataires de services innovants, associations de prévention, de sport adaptés, services publics, fédérations sportives (athlétisme, escrime tennis) proposeront leurs offres au public. Christèle Gautier, cheffe de projet Stratégie Nationale Sport Santé au Ministère des Sports et Patrick Karam, vice-président de la Région Ile-de-France en charge des sports et de la vie associative, témoigneront au cours de la pléniaire d’ouverture consacrée à l’activité physique et sportive comme facteur de santé.  Les meilleures innovations Sport Santé seront enfin distinguées par des Trophées qui seront remis par Olivier Costil, rédacteur en chef de Filièresport, vendredi 5 octobre à 18 heures sur le salon.  

    0 0

    La marque d’articles de sports de nature Columbia a ouvert début septembre 2018 son premier magasin parisien au 40, Boulevard Sébastopol, dans le quatrième arrondissement. Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné… Pour vous abonner cliquez ici Déjà abonné ? Connectez vous ici : Se connecter

    0 0

    Commercialisée sous licence en France depuis 2015 par la société Goes Europe, Head Cycle devient Head Bike – nom qui existe déjà dans plusieurs autres pays européens – et précise sa promesse publicitaire. Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné… Pour vous abonner cliquez ici Déjà abonné ? Connectez vous ici : Se connecter

    0 0

    En marge du Sport'Up Summit de Font Romeu, les acteurs de la filière économique du sport se réunissent pour la première fois en séminaire ces vendredi 5 et samedi 6 octobre 2018, afin d'établir leur feuille de route pour les trois prochaines années.

    0 0

    L’assemblée générale de la coopérative Sport 2000 a entériné l’offre de rachat des parts d’Activa Capital dans la centrale d’achats Sport 2000 France.  Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné… Pour vous abonner cliquez ici Déjà abonné ? Connectez vous ici : Se connecter

    0 0

    L’Union sport & cycle crée le « Panorama du marché du tennis », première étude de ce marché établie à partir des ventes en magasins.

    0 0

    La troisième édition du Sportup Summit, concours d’idées et d’innovations dédié aux startups des filières sport et tourisme d’aventure, s’est achevée dimanche 8 octobre 2018 à Font-Romeu. Une trentaine de start-up ont été sélectionnées parmi une centaine de candidats de France, d’Espagne ou encore du Maroc. La présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, Carole Delga, qui présidait le jury du concours, a annoncé à cette occasion la création d’un réseau d’incubateurs sport en Occitanie. Appel à manifestation d’intérêt avant la fin de l’année La Région Occitanie s’engage depuis de nombreuses années à soutenir le développement d’un écosystème lié au sport et à l’innovation. Convaincue de la nécessité d’aller encore plus loin dans l’accompagnement des start-ups, elle a décidé de confier à Ad’Occ Sport la création d’un réseau d’incubateurs sport à l’échelle régionale, capable d’assurer un maillage territorial et un accompagnement spécifique de qualité (partage de compétences, mise à disposition de locaux, investissement direct, promotion à l’international, etc.). « Je souhaite qu’avant la fin de l’année, soit lancé le premier Appel à manifestation d’intérêt permettant aux clubs professionnels, aux entreprises, aux acteurs parapublics, à l’ensemble des acteurs régionaux qui le souhaitent, de s’engager dans cette démarche. Certains m’ont déjà fait part de leur volonté de participer à cette dynamique, à l’instar des clubs professionnels de l’Usap ou du Stade Toulousain, ou encore du cluster Vélo. Je souhaite que ce réseau d’incubateurs, qui nous permettra d’accompagner de nombreuses startups et d’accélérer les meilleurs projets au cœur même de notre territoire, devienne un maillon fort de l’écosystème national de la filière économique du sport », a annoncé Carole Delga samedi à Font Romeu dans le cadre du Sportup Summit. Voici les sept objectifs du réseau d’incubateurs sport géré par Ad’Occ Sport : apporter une réponse concrète aux acteurs déjà à l’initiative de projets répondre aux besoins nombreux et différenciés des startups fédérer l’ensemble des acteurs du sport et de l’innovation autour d’un projet multi-facettes s’inscrire pleinement dans la dynamique régionale avec un maillage territorial mener un projet agile, en perpétuelle adaptation mutualiser les savoir-faire et les moyens devenir leader sur des sous-thématiques sportives (ex: sport-santé) et attirer des startups du monde entier   LES START-UP LAURÉATES DU SPORT SUMMIT 2018 Prix « porteur de projet » (doté de 1 500 €) 1er : Perf Trail (Pyrénées-Orientales) – Création et mise en place de test permettant d’évaluer toutes les qualités nécessaires aux pratiquants de trail. 2ème : Yuyo (Hérault) – Planches de surf biologiques 3ème : match2foot (Maroc) – Pratique réelle et suivi virtuel de matchs de foot en salle Prix « entreprise innovante »de moins de 3 ans (doté de 3 000 €) 1ers ex-aequo : Swishlive (Haute-Garonne) – Solution de diffusion de matchs permettant d’incruster en temps réel, le score, la couleur des maillots, le chronomètre ainsi que des publicités et Pista Negra Sports (Espagne) – Conception et développement de chaussures de ski à la technologie brevetée (exo structure intégrée) permettant la pratique du ski et la marche normale 3èmes ex-aequo : Maracuja (Gironde) – Support pédagogique pour les enfants dont les contenus s’appuient sur les pratiques sportives 3ème ex-aequo et Fab’One (Jura) – Montres connectées multifonctions pour la montagne Prix « projet innovation » pour les entreprises en développement (doté de 3 000 €) 1er : Twin Solutions (Hérault) – Analyse de données pour anticiper les performances d’un athlète 2ème : Lundi Matin (Hérault) – Logiciels pour les clubs sportifs pour gérer buvette et produits dérivés 3ème : Optitrainer (Vaucluse) – Solution de gestion de l’entrainement sportif

    0 0

    CheckYeti, plateforme de référence pour la réservation de cours de ski et Skiset, leader de la location de ski en Europe avec plus de 2 millions de clients annuels, ont conclu un accord de recommandation réciproque à l’usage de leurs clients respectifs. Grâce à la coopération entre CheckYeti et Skiset les clients se voient proposer une offre de l’entreprise partenaire à l’issue de leur processus de réservation. Par exemple, une personne qui réserve un cours de ski à Val d’Isère sur Checkyeti.com recevra de la part de Skiset la meilleure offre de location de ski dans cette même station. Réciproquement, les clients qui louent leur matériel de ski sur Skiset.com recevront de CheckYeti une sélection des meilleures offres de ski et d’activités de sports d’hiver pour leurs vacances. Un recouvrement de 80 % dans les Alpes « La coopération avec Skiset est une nouvelle étape importante pour nous, se réjouit Stefan Pinggera, cofondateur de CheckYeti, car plus de 70 % de nos clients souhaitent réserver leur matériel en même temps que leurs cours de ski ou de snowboard. » Les plus de 6 000 offres de CheckYeti vont du cours du ski à la randonnée en raquettes à neige en passant par la sortie de ski hors-piste, et sont disponibles dans plus de 500 stations en France, Suisse, Italie, Espagne, Allemagne, Autriche, Slovénie, République Tchèque et Pologne. Skiset est un acteur du marché de la location de ski et de snowboard depuis sa création en 1994 et est présent dans plus de 400 destinations partout en Europe, au Canada et aux États-Unis. Ensemble, ces deux entreprises de l’industrie du ski couvrent 80 % du marché dans les Alpes. L’application et le site web de CheckYeti comptent déjà plus de 1,5 million d’utilisateurs. Avec plus de 800 antennes en Europe et en Amérique du Nord et un chiffre d’affaire annuel supérieur à 400 millions d’euros, l’entreprise française Skiset est considérée comme le plus important loueur de matériel de ski dans le monde.

    0 0

    Née il y a 40 ans, la chaîne de magasins Go Sport et Isobar, son agence d’activation, demandent aux sportifs d’inventer des sports qui n’existent pas encore. La campagne #InventeTonSport (affichage libre, activation sociale et stratégie d’influence) invite les internautes à partager le sport qu’ils ont inventé et devenir, parmi quarante gagnants, celui que Go Sport officialisera dans ses rayons. Go Sport va jusqu’au bout en célébrant un sport que vous ne pratiquez pas…enfin pas encore. Une activation décalée pour laquelle la marque et Isobar ont fait appel au Youtubeur Benjamin Verrecchia. Partie intégrante du dispositif, l’influenceur engagera sa communauté et son crew pour dénicher et tester les futurs sports à succès. Une démarche de co-création qui l’amènera en tant que membre du jury final à désigner le meilleur sport inventé. #InventeTonSport. La campagne sera lancée le 10 octobre 2018.

    0 0

    Plus que dix jours pour postuler à la cinquième édition des trophées Sentez-vous Sport, organisés par le Comité national olympique et sportif français. En effet, les dossiers doivent être déposés sur la plateforme dédiée avant le 19 octobre 2018, dans l’une des catégories suivantes : Le Trophée Sentez-Vous Sport « Entreprises et sportif de haut niveau » Le Trophée Sentez-Vous Sport « Stratégie, Management & Bien-être en entreprise » Le Trophée Sentez-Vous Sport « Organisateurs labellisés » Le « Prix de l’entreprise la plus sportive de France » Les candidatures seront présentées à un jury composé de représentants du mouvement sportif, de chefs d’entreprises et de divers milieux (média, santé…).

    0 0

    Dans le cadre de la « Semaine du Sport à l’Hôpital, organisée chaque année par l’association Premiers de Cordée organise une douzaine de disciplines sportives seront proposées aux enfants du 15 au 19 octobre, chaque jour et gratuitement, au sein de structures médicales. Plus de 1 000 enfants malades concernés Pendant ces cinq  jours d’animations, plus de 1 000 enfants vont bénéficier du programme “Sport à l’hôpital”. Ils pourront ainsi pratiquer le football, la boxe, le handball, le rugby, le basket-ball, le taekwondo, le karaté, l’escrime, la gymnastique, le tennis, le volley-ball ou le badminton… encadrés par des éducateurs sportifs spécialisés et des bénévoles de l’association. Sous le parrainage de Thierry Omeyer Thierry Omeyer, parrain de Premiers de Cordée, se rendra à l’hôpital pour faire découvrir et pratiquer le handball aux enfants. Les danseurs Silvia Notargiacomo et Gabin Giband proposeront pour leur part des initiations à la danse. Le sport, bien qu’il n’ait pas vocation à soigner, permet aux enfants de se divertir et de comprendre en quoi la pratique sportive peut les aider à dépasser leur pathologie. Dans le cadre de son programme « Sport à l’Hôpital », l’association Premier de Cordée, créée en 1999, propose gratuitement, tout au long de l’année, des initiations sportives pour les enfants hospitalisés. Près de 5 000 enfants participent au programme chaque année. L’association propose également différentes actions de sensibilisation au handicap grâce aux programmes « Handisport à l’École » et « Handisport en Entreprise ».

    0 0

    Désireuse de profiter de l’organisation du Championnat d’Europe en France (12-29 septembre 2019) pour mettre en lumière le volley-ball, la fédération française de volley-ball (FFVolley) a lancé « l’Année du Volley ». L’opération consistera, sur deux saisons (septembre 2018-août 2020) à encourager de nombreux projets à travers tout le territoire français, destinés en particulier aux jeunes. « Nous souhaitons faire partager le plus largement possible l’Euro 2019 aux Français et faire parler du volley en France », explique Eric Tanguy, président de la FFVolley. Concrètement, L’Année du Volley, que Michelle Akilian, responsable du projet au sein de la Fédération, voit également comme « L’année des volleys » car c’est l’occasion de mettre en lumière les différentes pratiques (salle, mais aussi beach, volley assis/sourd, soft volley, volley santé…), consiste en un appel à projets auprès des écoles, collèges, lycées, universités, associations, entreprises et clubs sportifs. A charge pour chaque structure de créer son événement autour de thématiques comme le partage, le collectif, l’engagement et le plaisir, et de le faire labelliser par la FFVolley. La FFVolley soutiendra les projets labellisés Cette dernière s’engage alors à fournir une aide qui va de la fourniture de matériel (filets, ballons), de kits de communication ou de livrets pédagogiques, à la mise à disposition d’experts pour encadrer certaines manifestations. Dans chaque ligue régionale, ont ainsi été identifiés des binômes, souvent constitués d’un élu et d’un agent de développement (le listing est consultable sur le site de la FFVolley), dont l’objectif est d’accompagner ces projets, véritables relais sur les territoires de L’Année du Volley. Trois grandes opérations d’envergure régionale auront d’ailleurs lieu sur les trois sites français de compétition (l’EuroVolley 2019 est co-organisé par quatre pays, les trois autres étant la Belgique, les Pays-Bas et la Slovénie), à savoir Montpellier (premier tour), Nantes (deux huitièmes et un quart de finale) et Paris (une demi-finale, match pour la troisième place et finale). « Les écoles et universités seront de la partie Les ministères de l’Education nationale et des Sports, ainsi que les fédérations du sport scolaire et universitaire (USEP, UNSS, FFSU), comptent également accompagner L’Année du Volley. « Nous avons décidé de lancer des actions spéciales auprès des 52 900 écoles pour inciter à la pratique du volley mais aussi développer des activités culturelles autour de la thématique « Le volley et l’Europe ». Nous allons aussi toucher les collèges et lycées via les fédérations scolaires », annonce Christian Audeguy, chargé d’études Sports DGESCO au Ministère de l’Education nationale. Ce que confirme Véronique Moreira, présidente de l’USEP : « Nous comptons développer l’aspect associatif en impliquant les enfants dans l’organisation et l’arbitrage des rencontres sportives, mais aussi en leur permettant de les raconter, comme des journalistes ». La FFSU organisera deux temps forts en 2019 : un tournoi de soft volley en mai à Sète et un tournoi mixte de 4×4 lors des Championnats de France universitaires en juin.

    0 0
  • 10/10/18--06:49: VF Corp. se sépare de Reef
  • Le groupe américain VF Corp., propriétaire des marques The North Face, Timberland, Wrangler et Lee, entre autres, a signé un accord avec le chausseur états-unien Rockport Group en vue de lui céder la marque de surfwear lifestyle Reef. Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné… Pour vous abonner cliquez ici Déjà abonné ? Connectez vous ici : Se connecter

    0 0

    Créé il y a dix ans, le site internet français de vente d’articles de sport Snowleader, alias « The Reblochon Company », lance Mountain Spirit, un semestriel dédié à la passion de la montagne. Dans ce premier numéro, Laurent Belluard (rédacteur en chef de Skieur Magazine) fait le récit des 10 ans de Snowleader, son histoire, ses embûches, ses succès et une motivation toujours plus forte. Raconter d’où l’on vient, quel meilleur moyen de créer encore plus de proximité avec les clients. La seconde partie de Mountain Spirit est consacrée aux conseils d’experts, l’obsession de Thomas Rouault, fondateur de Snowleader, depuis la création du site. Les ambassadeurs de la Rebloch’Team prodiguent leurs meilleures recommandations et astuces sur un ton ludique décalé. Mountain Spirit fait ensuite voyager son lecteur à travers plusieurs récits de sportifs. Lancé à 100 000 exemplaires, le magazine sera glissé gratuitement dans chaque colis expédié par Snowleader, qui en confectionne 180 000 par an.

    0 0

    Fondée en 1888 dans le Jura, le lunetier Julbo, continue d’être, 130 ans après sa création, une entreprise familiale française. Très implantée sur le marché français, l’entreprise poursuit sa croissance en misant sur la diversification produits et le développement international. Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné… Pour vous abonner cliquez ici Déjà abonné ? Connectez vous ici : Se connecter

    0 0

    Le deuxième Salon du Sport Santé Bien-être, qui s’est tenu les 5 et 6 octobre 2018 à Paris, a accueilli 1 700 visiteurs. Le grand public a participé à une quarantaine de séances d’activités physiques et sportives et 8 Trophées ont distingué les actions et produits les plus innovants. Remis par Olivier Costil, rédacteur en chef de Filièresport, les Trophées du Sport Santé ont récompensé : Wheelness, le « food truck » du sport en entreprise Wheelness se présente comme une salle de sport mobile avec douches et vestiaires chauffés et climatisés, installés sur un camion et complétés par des équipements transportables. Des coachs certifiés assureront les entraînements et une application mobile permettra de gérer les réservations. Créé par Pierre Finot, un cadre sup passionné de sport, et un coach sportif, Alexis Cavelier, le concept entend apporter une solution de mutualisation du sport en entreprise pour les PME. Le premier camion doit être livré dans les prochaines semaines, avec un objectif de 4 camions en 2019 et le double en 2020. Feelcaps, l’application d’aide à la prescription d’activité physique Ne vous y trompez pas, Feelcaps, solution proposée par les Laboratoires Pierre Fabre, n’est pas un médicament. Feelcaps est une application d’aide à la prescription d’activité physique et sportive à l’usage des personnels de santé. Celle-ci permet aussi de suivre le dossier de leurs patients et d’avoir accès à des modules de formation et d’information. Déployés par les attachés régionaux de Pierre Fabre, les premiers « Ateliers » concernent le diabète, l’urologie, le cancer et le tabac. ActiveUp, le bureau de marche Combinaison d’un bureau debout et d’un tapis de marche, ActiveUp commence à se frayer un chemin dans les entreprises. Quelque 200 exemplaires – loués 250 € par mois – ont été installés de cet équipement qui permet aux employés du tertiaire de travailler en bougeant. ActiveUp n’a pas pour vocation à remplacer complètement les bureaux traditionnels mais à les compléter en permettant aux salariés de faire une « pause marche » de temps en temps sans quitter des yeux leur écran ni s’éloigner de son téléphone. Solution Riposte, l’arme de convalescence de la Fédération d’escrime La gestuelle et la spécificité de l’escrime sont un atout pour la convalescence et la reconquête de l’estime de soi des femmes ayant subi une opération chirurgicale suite à un cancer du sein. La Fédération Française d’Escrime leur propose des séances adaptées données par des maîtres d’armes spécifiquement formés. Plus de 200 maîtres ont ainsi été formés dans le respect des recommandations des sociétés médicales en 2017 et 710 femmes ont pris une licence FFE pour cette activité proposée par 2000 clubs. Zenbox, le nouveau concept de salles sport santé bien-être Implanté en France par la société Performéo, Zenbox est un nouveau concept belge de salles de sport de petit format (100 m2), spécialisée dans la pratique du Pilates et de la rééducation fonctionnelle, avec des coachs spécialement formés. Les salles seront ouvertes par des partenaires de divers horizons : coachs, thérapeutes, centres de remise en forme… Yaklub, le moteur de recherche de clubs de proximité Commercialisé auprès des collectivités locales, Yaklub est un moteur de recherche permettant aux particuliers qui cherchent un club de sport dans leur région de le trouver facilement. Le système permet également de faire remonter auprès des clubs et des partenaires locaux, voire des équipementiers sportifs, les statistiques reflétant les pratiques attendus par les publics locaux, afin de leur permettre d’ajuster leur offre. Une d’espaces publicitaires auprès des marques de sport est également envisagée. Testé à Douai, le moteur de recherche a généré 10 000 requêtes sur un an et plus de 10 contacts téléphonique par club. Infinyfit, la salle de sport à domicile Hébergée depuis septembre dernier par l’incubateur parisien Le Tremplin, Infinyfit est un appareil de musculation au poids du corps, polyvalent, compact et transportable. ActiveBase, le siège d’exercices ActiveBase est une assise ergonomique à double système pendulaire (en partie haute e en partie basse) qui corrige la posture et active le renforcement des muscles abdominaux et dorsaux profonds. Utilisable aussi bien au bureau qu’à la maison, il aide à prévenir les douleurs dorsales.

    0 0

      Paris School of Sports ouvrira ses portes en octobre 2019. Née de l’association entre Teddy Riner et du groupe parisien Media School, cette nouvelle école a vocation à former au métiers de la promotion et de l’organisation d’événements sportifs. L’école est accessibles aux aux détenteurs d’un bac+3 validé, ainsi que d’une promotion de 1ère et 3è année, ouvertes aux détenteurs d’un bac et bac+2. Franck Papazian, président de MediaSchool explique que « l’organisation des Jeux de 2024 à Paris a été le détonateur de la création de Paris School of Sports. Cette école a été imaginée pour permettre à toutes les entreprises et les collectivités partenaires des Jeux de 2024 de préparer cet événement mondial dans les meilleures conditions possibles. Avec Teddy Riner, nous avons constaté une convergence de vues tant sur les questions de formation que sur la manière de satisfaire aux besoins du marché ». Pour Teddy Riner, « la transmission est un sujet qui me tient à cœur et participer à la création d’une école des métiers du sport est une idée qui me motive vraiment. La rencontre avec Franck Papazian m’a permis de valider le constat selon lequel le marché a un besoin de compétences en communication, digital, marketing, événementiel, management, relations publiques, relations presse et médias. Ce qui me séduit aussi c’est qu’une place sera faite aux athlètes de haut niveau au sein de ces cursus. Que des sportifs de haut niveau et des élèves issus de filières plus classiques puissent se former ensemble sur une thématique qui les rassemble me semble être une très bonne chose  ».

older | 1 | .... | 79 | 80 | (Page 81) | 82 | 83 | .... | 85 | newer